The VERY last Man on Earth

Le héros (Vincent Price) est le dernier Homme sur Terre à avoir échappé à la pandémie. Toutes ses journées se ressemblent : le jour il parcourt la ville, cherche à mettre au point le vaccin ; la nuit il se réfugie dans sa maison. De temps en temps, il tente de communiquer à l’aide d’une radio, sans succès. En réalité, tout cela n’est peut-être que le cauchemar schizophrénique d’un homme seul, une hallucination paranoïaque…
The VERY last Man on Earth est une relecture radicale et jusqu’au-boutiste de Je suis une légende (titre de la version française du long-métrage, adapté du célèbre roman de Richard Matheson), réalisé par Ubaldo Ragona et Sidney Salkow en 1964, et tombé depuis dans le domaine public.
Dans cette nouvelle version de 2022, qui résonne étrangement avec l’actualité, Marcel Bataillard a supprimé tous les plans dans lesquels figure un autre être vivant – humain, animal ou zombie – que le héros. Vincent Price se retrouve donc seul à l’écran pendant 40 minutes, dans une course post-apocalyptique folle dont on ignore désormais le but. Il apparaît tour à tour dément, effrayé ou risible. La musique, entièrement recomposée par Marcel Bataillard à partir de l’originale, maintient le suspens tout en convoquant les fantômes du récit initial, jusqu’au dénouement final.

Vidéo sonore, 39mn58
[2022]